Saint-Georges - Roman
Saint-Georges - Théâtre
La vie de Saint-Georges
"L'homme orchestre"
Le prestige de l'escrime
Vérité et fiction
Victimisation et oubli?
La cabale de l'opéra
Un guet-apens
Le Cartel, pièce duelliste
Le cartel, mode d'emploi
Duel et assaut d'armes
De l'épée à la scène - Livre
Escrime artistique - Livre
Escrime et humour
Photos d'escrime artistique
Un contre un
La Grogne d'Albert -Théâtre
Daniel Marciano
Liens recommandés
   
 


                           Sites recommandés sur le chevalier de Saint-Georges: 

                                                                 
- Site de Jean-Claude Halley, Président de l'Association des Amis du Chevalier de Saint-Georges:

http://halleyjc.blog.lemonde.fr 
 

-  Site de William Zick sur Saint-Georges et les compositeurs afro-américains de musique symphonique:  

http://chevalierdesaintgeorges.homestead.com/index.html   ou  bien   AfriClassical


- Un livre de référence recommandé:

Un contemporain atypique de Mozart : le Chevalier de Saint-George
YP Éditions : Liancourt Saint-Pierre, 2011 (« Musique »), 206 pages
Michelle Garnier-Panafieu
Université Rennes 2
EA 1279 Histoire et critique des arts
 
Saint-George fut-il victime de sa singularité qui fit sa légende ? Destiné à un large public, illustré et accompagné d’un appareil critique, cet ouvrage éclaire sous un jour nouveau l’Œuvre musical de cet homme de couleur, né esclave en Guadeloupe, qui, des années 1770 à la fin du XVIIIe siècle, devint à Paris – alors que l’esclavage n’était pas aboli – l’un des plus grands compositeurs français incarnant l’esthétique concertante spécifique de la musique des Lumières.

Après avoir retracé son parcours biographique marqué par son ascension sociale, la polyvalence de ses talents (escrimeur, sportif, poète, acteur, danseur) et son patriotisme, l’auteur examine l’excellence du musicien. Virtuose de l’archet, chef d’orchestre et compositeur, figure de proue dans les genres destinés au violon et aux cordes (quatuors, sonates, symphonies concertantes et concertos), il fut l’un des maillons essentiels de la chaîne musicale qui, de Rameau à Berlioz, assura la transition du Baroque au Romantisme. 

http://www.sites.univ-rennes2.fr/histoire-critique-arts/Michelle_Garnier.html